Meganecc.net

Le coin des passionnés
Nous sommes actuellement le Dim Jan 24, 2021 5:23 am

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2418 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96 ... 162  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Jeu Jan 23, 2020 8:27 pm 
Hors-ligne
MCC RS
MCC RS
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 07, 2008 9:58 pm
Message(s) : 3853
Localisation : Ardennes 08
Ma MCC: j'en ai pas
J'ai vu celle la en 25eme anniversaire, que c'est moche.

Image
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu Jan 23, 2020 8:52 pm 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
Ah oui, c'est rude comme restylage... :roll:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 24, 2020 2:41 am 
Hors-ligne
VIP
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 16, 2009 1:23 pm
Message(s) : 24664
Prenom: Guillaume
Ma MCC: Mégane III CC Floride noir étoilé
Localisation: Fécamp
:pleure:
:heinhein:
Image

_________________
ex mégane 2 CC exception noire, mégane 3 coupé dynamique blanc toit vitré
et mégane 3 CC dynamique blanc nacré
Image
mégane 3 CC Floride noir étoilé & mégane 4 Estate Intens bleu berlin


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 24, 2020 5:23 am 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Automedon...

Un joli plateau de Viper, une Américaine que j'aime beaucoup.

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 24, 2020 6:24 am 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Automedon...

"Dodge Viper GTS-R Commemorative Edition ACR."

Image

Image

"Ultime morsure."

Le reptile de Dodge fait valoir ses droits à la retraite en 2017 après avoir vécu sous 5 générations. La Viper rester comme l'une des voiture les plus culte jamais fabriquée. Bon, pour être honnête, c'est la version originale qui restera dans les mémoires, un look de show car, un V10 de camion revu à la sauce Lamborghini et des performances époustouflantes que seul un pilote chevronné pourra extraire au mieux tant elle était brut de décoffrage.
Ensuite la voiture va s'assagir, sa ligne sera toujours aussi sportive mais moins spectaculaire, les ventes ne suivent plus et la Viper à perdu le côté exclusif de ses débuts.
En 2013 la cinquième génération tente d'attirer à nouveau les lumières sur elle après avoir été disparue de la gamme pendant trois années, crise oblige. Entièrement redessinée, elle souffre à mon sens d'un regard évoquant trop la Corvette à tel point que dans le rétroviseur, la confusion est légitime. Dommage car elle garde ses fondamentaux comme son capot démesuré, ses échancrures sur les flancs, les échappements latéraux, le double bossage du toit et le dessin de sa poupe qui remémore la première génération.
A bord en revanche oublié les plastocs à trois cents qui habillaient la première mouture. Place à de jolis matériaux, un assemblage soigné et un riche équipement, autrement dit, elle s'est bien embourgeoisée.
Pesant plus de 1400 kilos, elle reste fidèle au V10 atmosphérique, un bloc en aluminium de 8.4 litres de cylindrée (pas de downsizing ici!) placé en position centrale avant et sortant 640 chevaux avec un couple de semi remorque. Les performances sont à la hauteur de ces chiffres impressionnants et sa conduite est moins piégeuse que jadis, bref elle s'est civilisée tout en restant une arme fatale!
Mais son prix à bien augmenté et la Viper dépasse allègrement les 120.000$, c'est beaucoup...pour une Dodge, et oui, l'image, toujours l'image. Les ventes son en deça des espérances de la marque et en 2017 on prends la décision de stopper définitivement sa carrière. Mais pour une question de dignité, on veux lui rendre un ultime hommage avec 5 séries limitées qui seront destinées à devenir collector.
Parmi celle-ci se trouve la GTS-R. Elle remémore son doublé aux 24 heures du Mans 1998 dans la catégorie GT2. Peinte en blanc "Pearl White" avec deux larges bandes bleues "Blue Pearl" qui la traverse, elle n compte surtout pas faire dans la discrétion, pas le genre de la maison. Les drapeaux Américain sont collés sur les custodes et le "pack "Aéro" lui donne un look de voiture de circuit. Rajouts en carbone, diffuseur et aileron gigantesque sont montés d'office et mieux vaut lever le pieds sur des ralentisseurs et faire attention où on se gare... Petite attention très délicate, une housse personnalisé couleur caisse est offerte avec le nom de son acquéreur marqué dessus, délicate attention.
A bord on trouve des sièges enveloppants, des éléments recouverts d'alcantara (façon damier sur les portières!) avec surpiqûres rouges et une plaque numérotée car il s'agit d'une série limitée à 100 exemplaires.
Le V10 affiche 645 chevaux et n'est disponible qu'avec une boite mécanique "Tremec" à 6 rapports. Les freins en céramique assurent un mordant...digne d'un reptile!
Vendue 145.000$, les 100 exemplaires sont partis comme des petits pains, en 24 heures exactement! Et chance énorme, quelques unes circulent en France. Celle-ci est la numéro 11 et vu son état, on peut penser qu'elle à eu peu l'occasion de finir son rodage. Une pièce d'exception à la hauteur de la démesure Américaine.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 24, 2020 7:46 pm 
Hors-ligne
VIP
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 16, 2009 1:23 pm
Message(s) : 24664
Prenom: Guillaume
Ma MCC: Mégane III CC Floride noir étoilé
Localisation: Fécamp
Ah ouais :shock: 5 Viper :plie: :bave: :plie: :bave:

_________________
ex mégane 2 CC exception noire, mégane 3 coupé dynamique blanc toit vitré
et mégane 3 CC dynamique blanc nacré
Image
mégane 3 CC Floride noir étoilé & mégane 4 Estate Intens bleu berlin


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven Jan 24, 2020 8:37 pm 
Hors-ligne
MCC RS
MCC RS
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 07, 2008 9:58 pm
Message(s) : 3853
Localisation : Ardennes 08
Ma MCC: j'en ai pas
C'est pas des voitures c'est des monstres :plie:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 25, 2020 6:34 pm 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
Oui, et je viens de me rendre compte que la rouge à côté est aussi une "GTS-R" mais de première génération. :bubu


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam Jan 25, 2020 7:38 pm 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Arese...

"A.L.F.A 40/60 HP Aerodynamica."

Image

Image

Image

"Les aventures du Comte Ricotti."

La toute jeune marque A.L.F.A n'aura pas attendue longtemps pour proposer à ses clients un modèle à haute performances. En 1913, soit trois ans à peine avoir vu le jour, A.L.F.A commercialiser son nouveau châssis 40/60 HP. Giuseppe Moresi la met au point et la destine à un usage civile mais aussi afin d'être présente en compétition. Son robuste châssis en échelle supporte à l'avant un moteur 4 cylindres en ligne à soupapes en tête et cubant 6082 Cc, il sort ainsi la colossale puissance de 70 chevaux, ce qui était un sacré chiffre en 1913. La boite de vitesses à 4 rapports est positionnée en décalé vers le milieu du châssis pour une meilleure répartition des masses.
La première guerre mondiale va interrompre sa commercialisation mais une fois la paix revenue la 40/60 HP verra ses modèles de corse briller au cours des nombreuses épreuves de l'époque. Sa puissance en piste atteindra ainsi 82 chevaux au début des années 1920. Un modèle de ce type pulvérisera le record d kilomètre lancé en 1921 à Brescia avec une vitesse de 147.54 Km/h.
Mais revenons en arrière, à la sortie de la 40/60 HP. La voiture est livrable en châssis nu mais il est possible de faire l'acquisition d'une voiture déjà habillée, on la propose ainsi en torpédo 4 places où compétition 2 places avec son "baril" d'essence positionné derrière les sièges avant. Chose qui se faisait beaucoup à l'époque sur les voitures de course.
Ce modèle à hautes performances restait élitiste, la 40/60 HP était très chère et jusqu'à la fin de sa production en 1927, seul 27 exemplaires verront le jour sous diverses formes et voici sans aucun doute la plus inouïe de toutes.
Le carrossier Castagna va donc à la demande d'un client, le Comte Marco Ricotti, fabriquer un engin absolument unique et révolutionnaire, pour beaucoup il s'agit du premier monospace au monde. Castagna s'est inspiré des aérostats de l'époque, ces ballons aux formes allongées qui étaient l'ancêtre des avions. Un moyen de transport par les airs qui permettait de relier un point A à un point B sans le moindre obstacle et à une vitesse impensable. Les distances deviennent courtes, c'est un moment très important dans l'ère du transport et ces ballons font rêver.
Mais on peut y voir aussi une torpille...où un sous-marin traité à la sauce Jules Verne avec ses vitres et hublots. Sauf que l'Aerodinamica n'est ni capable de voler où encore de naviguer, elle utilise ses 4 roues...pour rouler.
Sa forme est folle, sa carrosserie en aluminium bouchonné est ouverte vers l'extérieur avec des vitres rondes et un pare-brise on ne peut plus panoramique. On trouve la calandre traditionnelle qui est enfoncée dans le museau de la voiture, au bout du châssis. Des garde boue plats sont fixés au dessus des roues en bois peintes en rouge et l'accès se fait par deux portes coté gauche et une seule à droite. Il faut monter sur de petites marches pour monter à son bord. L'arrière en pointe est tout aussi prodigieux pour cette sorte de car ultra futuriste.
A travers le premier pare-brise panoramique de l'histoire in voit le "trucage" car on découvre que la calandre débouche sur le capot moteur qui abrite la mécanique. D'ici, on voit donc le châssis originel incroyablement habillé. On imagine aussi le bruit dans cette caisse de raisonnance un fois la voiture en route. Le conducteur est assis sur une banquette capitonnée de deux places et peut ainsi faire partager cette expérience unique avec un heureux passager. Derrière se trouve une banquette à 3 places puis une espace à bagage est aménagé dans la pointe. La visibilité à travers les hublots devait être étonnante et rare étaient en plus les voitures de cette époque entièrement fermées.
Le moteur reste le gros 4 cylindres 6.0 litres qui sortait 73 chevaux, la torpille roulante pouvait atteindre 139 Km/h grâce à son aérodynamique unique.
L'année suivante, son propriétaire prendra une décision radicale...il la fait transformer en torpédo en lui faisant découper son toit! L'Aerodinamica y perds tout son charme et par la suite on perdra trace de cette pièce unique d'anthologie. Une réplique fidèle sera reconstruite dans les années 70 d'après les schémas d'époque et des photographies, c'est celle qui est exposée ici à Arese.
Plus qu'une simple bête curieuse, cette A.L.F.A signée Castagna restera un monument de l'histoire de l'automobile, une auto que l'on retrouve dans la plupart des livres d'histoire traitant de l'histoire et de l'évolution de l'espèce. Car outre être une des premières automobiles entièrement dessinée dans un souci de coefficient de pénétration dans l'air, elle proposait une autre vision du voyage dans un grand espace fermé et confortable. Il faudra attendre le début des années 80 pour voir enfin en série les premiers véritables monospaces reprenant le concept général de l'Aerodinamica.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 26, 2020 6:16 am 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Automedon...

"BMW 318iS."

Image

Image

Image

"Ticket d'entrée."

Lancée en 1975, la Série 3 de BMW à rencontrée un succès phénoménal. Une ligne simple mais réussie, un habitacle vaste, un grand coffre et surtout un choix de mécaniques vives en feront l'une voitures les plus excitantes des années 70/80 surtout quand cette dernière s'équipe du six cylindres en ligne maison.
Cette première génération dite "E21" culmine avec la pétillante 323i de 143 chevaux, le "must" du début des années 80, une sorte d'arme fatale qui aura rapidement une image de voitures de voyous.
En 1982 la Série 3 est remise entièrement au goût du jour, elle devient "E30". Si l'allure générale reste à quelques détails identique, la petite berline est profondément modifiée et améliorée. Le "best seller" a été choyé et on lui offre maintenant une version 4 portes et un vrai cabriolet, elle aura même droit en fin de carrière à un break!
Si la ligne de la série 3 n'est pas d'une grande modernité, elle reste un classique qui séduit. L'avant en pointe, la calandre légèrement inclinée, les quatre phares ronds, voilà l'ADN BMW et un désir fondamental pour une clientèle qui considère une BMW uniquement avec ces traits si caractéristiques. La ligne de caisse horizontale offre presque une parfaite symétrie avec cette malle qui lui donne une allure tricorps très marquée. Si la série 3 n'est pas d'une grande originalité au fond, son allure ramassée, trapue et compacte lui donne cet aspect nerveux et sportif. Et comme BMW lui offre des mécaniques remarquables, la Série 3 reste bel et bien une voiture de "rebelle". Ah oui, dernier détail, la position de conduite du pilote est idéale, tout tombe parfaitement sous la main et l'ergonomie est parfaite. Bien finie mais assez triste, la planche de bord dispose aussi d'un atout qui séduit, sa console centrale orientée vers le conducteur, un détail là encore mais une particularité typique de chez BMW.
La "E30" culmine au départ avec la 323i. Si en 1983 elle ne sort "que" 139 chevaux, sa puissance va augmenter, 150 chevaux en 1984 et c'est 170 qui en sont extraits en 1985 sur la nouvelle 325i. Mieux encore mais plus à la marge, la légendaire M3 et son 4 cylindres de 195 chevaux au départ la fait entrer à jamais dans l'histoire. Ses multiples évolutions qui verront au cours de sa carrière voir sa puissance aller jusqu'à 220 chevaux et son physique hypertrophié vont en faire l'une des plus redoutables sportives des années 90. N'oublions pas non plus les modèles "X" à transmission intégrale offrant une adhérence parfaite et pouvant donner sur chaussée humide ce que les "simples" propulsions ne pouvaient pas offrir en toute sécurité.
La carrière de la "E30" prends fin en 1994 et la génération qui lui succède prends un tournant stylistique majeur que de nombreux fans auront du mal à digérer...mais on en reparlera.
Mais dans la famille "E30" existe quelques versions "collector" qui intéressent aujourd'hui bien des amateurs, dans le lot se trouve la "petite 318 IS. Elle es dévoilée discrètement au salon de Francfort en 1989. Sa présentation très sobre n'était pas faite pour attirer les masses mais BMW lui avait donné bien des atouts pour donner envie à ses fans de s'approcher de cette nouvelle version joliment présentée.
Son atout principal était d'offrir à un prix contenu un coupé amusant, tonique, pouvant être une alternative décalée à la Golf GTi 16 soupapes se situant dans la même fourchette de prix.
La 318 IS c'est un seul modèle à 2 portes. Sa présentation est simple mais avenante, spoiler avant couleur caisse avec écopes pour refroidir les freins, jantes alliage BBS, rétroviseurs ton carrosserie et petit aileron sur la malle arrière. Rien d'extravagant mais un "combo" parfait qui, si le client faisait retirer le monogramme, pouvait passer idéalement pour une valorisante 320i 6 cylindres.
A bord le tissu à carreaux offre aujourd'hui un style très typé mais qui à l'époque faisait son petit effet. On trouve le joli volant 3 branches et le levier de vitesses "M-Technic", la direction assistée ainsi que les vitres et rétroviseurs électriques et la fermeture centralisée. L'essentiel mais pas de superflu. Les options sont nombreuses, une habitude maison qui perdure encore de nos jours mais la présentation déjà "culte" de la série 3 séduit nombre de fans de BMW qui n'ont pas besoin d'autre chose pour leur bonheur même si la fin de carrière approche.
Vu son appellation de 318, on comprends qu'il faudra oublier le moteur 6 cylindres mais à moins de 130.000 francs, il ne fallait pas rêver...où opter pour une voiture d'occasion. La 318 IS hérite du 4 cylindres de la 318 mais il s'agit d'un nouvel ensemble qui reçoit 4 soupapes par cylindres, ce moteur de 1795 Cc affiche une puissance de 136 chevaux. Sachez que la 318I en affichait 115, un joli bond en avant de 21 chevaux. Mieux encore, elle peux se targuer d'être plus puissante que la 320i 6 cylindres qui n'en offre que 129!
Amusante, la 348 IS est une propulsion à l'ancienne et même si côté chiffres elle reste inférieure à la Golf GTi 16S, elle reste une auto attachante au caractère affirmé. Bon, avec 10 secondes au 0 à 100 et 30 secondes au kilomètre départ arrêté ce n'est pas la reine des runs mais c'est un coupé vif qui donne à son conducteur beaucoup de plaisir. De plus la boite courte avec ses rapports précis et francs est comme toujours un régal. Alors oui, en 1990 arrivera une certaine Peugeot 309 GTi 16 qui l'atomise et est moins onéreuse mais dont l'image était tout autre, deux camps s'oppose, l'image où les chiffres!
Produite entre 1989 et 1990, cette version à la durée limitée est aujourd'hui un modèle assez rare. Comme toutes les BMW de cette génération, de nombreuses ont été modifiées et bolidées et il n'est pas simple de dénicher un modèle entièrement d'origine comme celui exposé ici et proposé à la vente. Ce modèle de décembre 1990 était l'une des dernières produite et était de couleur rouge. Seul 5 teintes étaient proposées sur la 318IS, du rouge, du blanc, du noir, du bleu et du gris métallisée. N'ayant que 111.000 kilomètres d'origine et de troisième main, elle était proposée à 19.900€, une jolie somme qui correspond à son prix neuf de l'époque au final. Certes elle n'était pas bon marché mais un modèle aussi sain et dans cet état se justifie sans doute, d'autant plus que la côte des "E30" est en constante hausse. Après tout une 205 GTi "concours" est dans la même fourchette de prix, cette 318I est donc une alternative valable bien que très différente de la proposition Sochalienne.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 26, 2020 3:48 pm 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Arese...

On visite ici une partie qui retrace les premiers moments de la marque...

Image

Pas de barrières, très bel éclairage, décor sobre, peu de public, bref, que du bonheur...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 26, 2020 4:36 pm 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
A Arese...

"Alfa Romeo RL Super Sport Torpédo Castagna."

Image

Image

Image

"Un début prometteur."

Succédant en 1922 aux séries "G1/G2", la toute nouvelle Alfa Romeo "RL" poursuit la montée en gamme de la marque Italienne en proposant une fois de plus une automobile au tempérament bien trempé. Maîtrisant la fabrication de ses châssis, Alfa Romeo dote sa nouvelle "RL" d'une base faite pour encaisser une puissance conséquente, déjà on songe à en faire une voiture de compétition.
Le moteur est un six cylindres en ligne de 3.6 litres de 56 chevaux. trois versions sont proposées, "Normale", "Tourisme" et "Sport". Les débuts sont difficiles, ce modèle qui devait mettre en avant la marque par la course ne sera pas homologuée, la cylindrée étant passée à 2.0 litres. Il faudra patienter jusqu'en 1923 pour que les Alfa Romeo "RL Sport" s'inscrivent à certaines courses dont la célèbre Targa Florio. Un des pilote de la "team" n'est autre qu''Enzo Ferrari qui pilote une version de 125 chevaux!
Le bloc passe à 3.0 litres en 1925, c'est à cette époque que la version Super Sport, plus simplement baptisées "SS" prends la route. Cet ensemble de 61 chevaux voit sa puissance grimper à 83 chevaux pour la version "SS", l'auto dépassant les 130 Km/h. La voiture dispose déjà d'un compresseur d'air comprimé dont la pression est de 0.2 bars. Au fil des années et des courses cette puissance évolue, la "RL SS" devenant une voiture redoutable et redoutée. Sa carrière prends fin en 1927 et il s'en sera vendu 2631 exemplaires.
Ici à Arese est exposé un torpédo "Super Sport" de 1925 carrossé par Castagna. L'allure générale est typique de ce type de voitures du milieu des années 20 et ressemble à s'y méprendre à une Mercedes-Benz de la même époque. Les deux marques étant rivales mais croisèrent aussi le fer avec les fabuleuses Bentley 3.0 litres du moment.
Entièrement fabriquée en aluminium bouchonné, ce qui lui donne un cachet exceptionnel, ce torpédo se dote des codes en vigueur de son époque. Le style commence à pointer le bout de son nez mais les éléments de carrosserie ne restent encore que des pièces servant à masquer la mécanique et protéger les passagers. La caisse étroite au centre est ceinturée d'ailes volumineuses et de marchepieds imposants. Ils sont encore bien utiles pour monter à bord bien que la caisse soit légèrement surbaissée. Les roues sont posées aux extrémités de la caisse et la calandre coupe-vent, qui s'équipe de deux macarons de la marque, fait écho au pare-brise lui aussi quelque peu incliné. Si la voiture possède des velléités sportives, elle sais aussi se montrer élégante et accueillante.
L'espace à bord est vaste et de confortables banquettes capitonnées attendent les occupants. La planche de bord en bois reçoit bon nombre d'instruments sur sa platine centrale elle aussi bouchonnée. Leviers et commandes sont au plancher au centre de la voiture, position très rare à cette époque mais qui fera école.
Le moteur 6 cylindres 3.0 litres sort ici 83 chevaux, ce qui en faisait un des torpédo les plus puissants de son époque et un des plus rapides aussi avec une vitesse maxi de 130 Km/h. Réservées à une élite, l'Alfa Romeo "RL SS" passera entre des mains célèbres comme l'Aga Khan où encore Benito Mussolini.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim Jan 26, 2020 5:10 pm 
Hors-ligne
VIP
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven Oct 16, 2009 1:23 pm
Message(s) : 24664
Prenom: Guillaume
Ma MCC: Mégane III CC Floride noir étoilé
Localisation: Fécamp
J'aime bien la E30... bon pas forcément en rouge pompier :lol2:

Belllllle la Torpédo Castagna :plie: :bubu

_________________
ex mégane 2 CC exception noire, mégane 3 coupé dynamique blanc toit vitré
et mégane 3 CC dynamique blanc nacré
Image
mégane 3 CC Floride noir étoilé & mégane 4 Estate Intens bleu berlin


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 27, 2020 11:33 am 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
guigui276 a écrit :
J'aime bien la E30... bon pas forcément en rouge pompier :lol2:


Le rouge, c'est la vie!! :lol2:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun Jan 27, 2020 11:33 am 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Juil 15, 2007 9:26 pm
Message(s) : 59304
Prenom: Stephane
Localisation: Moisy le Gland
guigui276 a écrit :

Belllllle la Torpédo Castagna :plie: :bubu

L'aluminium bouchonné lui offrait un rendu extra! :bubu


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2418 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96 ... 162  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit en français par Maël Soucaze.